Prépa Sciences Po du lycée

La prépa Sciences Po du lycée

 

Depuis la rentrée 2015-2016, le lycée Van Gogh propose à tous les élèves volontaires de 1ère et de Terminale de préparer le concours d’entrée à Sciences Po.

 

Qu’est ce que Sciences Po ?

Les Instituts d’Etudes Politiques (IEP), plus communément appelés Sciences Po sont au nombre de dix en France.

+ Afficher / masquer la suite de cette publication ...

LES 1 ères STMG3 sur Scène

Chorégraphie

« REPARER LES VIVANTS »

Le projet écriture et danse de la classe sur le roman Réparer les vivants a réuni sur scène la classe de 1ère STMG3 au théâtre Paul Eluard de BEZONS notre partenaire le jeudi 8 juin.

Après un an de travail sous diverses formes :  ateliers d’écriture pour proposer des textes à la chorégraphe, ateliers de danse, débat sur le don d’organe, rencontre avec la réalisatrice du film qui a adapté le roman, répétitions……. Et enfin l’aboutissement de ce chemin parcouru, la restitution sur la scène.

Cette belle expérience de travail collectif s’est donc achevée sur une magnifique performance de la classe.

+ Afficher / masquer la suite de cette publication ...

Rencontre avec Laurent Rigaut

Rencontre avec Laurent Rigaut, directeur de production France-Televisions.

Dans le cadre du projet Telemaques, deux classes du lycée, les 2de 12 et les 1e STMG2 ont visionné le téléfilm Elles, les filles du Plessis, de Bénédicte Delmas, une histoire poignante inspirée de faits réels sur la grève de la faim, dans un établissement scolaire public, de jeunes filles mineures enceintes, exclues du système scolaire général et parquées dans des foyers aux conditions difficiles. Leur combat, soutenu par le MLF, a été une des pierres de l'évolution du droit des femmes dans les années 1970. Différentes activités autour de l'événement historique et autour de la réalisation des images dans ce film de fiction ont été menées en classe, pour aboutir ce jeudi 11 mai à cette rencontre avec un acteur-clé de la fabrication du film : le directeur de production. Les échanges ont été denses et chaleureux, sur le métier, l'univers de la télévision et son évolution, sur le budget d'un film, les dessous du tournage, les moments forts et les souvenirs de réalisation.

Merci à Magali Trinquier (Savoir au présent) d'avoir rendu cette rencontre possible .

  

La sophrologie au lycée

Grâce au financement de la Région, nous avons mis en place, pour la troisième année consécutive, l’atelier «  Bien-être et gestion de stress », animé par Mme Carol BUBENIK, sophrologue-relaxologue.

Chaque année, ce projet permet, de plus en plus,  aux élèves d’apprendre à gérer leurs émotions ainsi que de se libérer du stress négatif tout au long de l’année, et particulièrement pendant les examens. Il procure également les outils pour augmenter l’efficacité de mémorisation et de concentration, améliorer le sommeil et développer la confiance en soi.

Cette année nous avons ouvert cet atelier à tous les niveaux du lycée, en adaptant le contenu des séances aux besoins spécifiques des classes concernées.

Quelques séances avec les élèves volontaires de Seconde leur ont permis d’acquérir les bases de gestion de stress et de « lâcher prise ». Ils sont demandeurs pour en avoir encore !

Avec les classes de 1L et 1STMG, le travail était focalisé sur l’équilibre et la capacité de se ressourcer efficacement et de se concentrer ainsi sur l’amélioration et le renforcement de sa relation à soi (et aux autres), de la confiance et l’estime de soi.

Il nous reste, entre mai et juin, les séances de « préparation aux examens finals » pour les 1ère et Terminales.

Ayant obtenu une certaine réputation, et beaucoup de retours positifs et de succès auprès élèves qui en bénéficiaient, cet atelier attire de plus en plus d’élèves, de professeurs et de membres du personnel du lycée, et ils sont tous prêts à soutenir ce projet et faciliter son déroulement.

Merci à Mme GEORGIEVSKI d’avoir initié cet atelier et aux élèves du CVL d’avoir conçu et défendu ce projet devant la commission de la Région pour pouvoir obtenir la subvention nécessaire à son financement.

Voir la plaquette

«