Prix lycéen du livre de philosophie

Comme chaque année depuis sa création en 2015, notre lycée participe à l’élection du Prix lycéen du livre de philosophie qui voit concourir entre trois et cinq essais philosophiques récents qui témoignent du fait que non, tous les philosophes ne sont pas morts, et que des philosophes contemporains continuent de penser, de réfléchir et d’écrire.

   Tout au long de l’année, un petit groupe d’élèves volontaires s’est retrouvé une heure par mois autour de Mme Thiabaud-Vespierre, professeur de philosophie au Lycée Van Gogh, pour discuter des livres en lice pour l’année 2017-2018 : Il n’y a pas d’identité culturelle de François Jullien ; Transformer le handicap d’Anne-Lyse Chabert, et Il n’y a pas d’amour parfait de Francis Wolf. Puis, au mois de mars, ils ont participé à la rencontre avec les auteurs, organisée dans un lycée de la région parisienne. Enfin, lors de la dernière séance de l’année, les élèves ont voté pour élire, individuellement, leur livre préféré.

   Ces votes ont rejoint celui des 1170 autres participants, répartis sur tout le territoire français, et même certains lycées français à l’étranger, engagés dans l’aventure.

   Le 1er juin, les résultats ont été rendus publics et c’est l’ouvrage de Francis Wolf, Il n’y a pas d’amour parfait, qui a remporté le Prix lycéen du livre de philosophie 2018. Les élèves de notre lycée l’avaient classé deuxième, et c’est Transformer le handicapd’Anne-Lyse Chabert qui avait remporté leur suffrage. Mais ils attestent que toutes les lectures qu’ils ont entreprises à travers leur participation au Prix lycéen du livre de philosophie leur ont donné l’occasion d’approfondir leur réflexion, d’enrichir leur culture philosophique et leur culture générale, et d’aborder sous un jour nouveau des questions  humaines et éternelles.